Ce que je sais de toi

Éric Chacour


Prix Femina des lycéens
Prix des cinq continents de la Francophonie
Prix des rendez-vous du premier roman
Prix Première Plume Furet du Nord/Decitre
Prix Samantha de la librairie L'étagère - mention spéciale du jury
Prix PTGRL de la librairie Pantugruel
Prix des lecteurs du Grenier d'abondance
Prix de la librairie Nouvelle Page
Prix du 3 mars de la librairie Le bruit des mots
Talents Cultura
Bourse de la découverte de la Fondation Prince Pierre de Monaco
Finaliste du Prix du Roman Fnac
Deuxième sélection prix Renaudot
Deuxième sélection prix Femina
Finaliste du prix des libraires
Finaliste du prix des libraires en Seine
Sélection "S'il n'en restait que 100" des Libraires ensemble
Sélection prix du roman Coiffard
Sélection L'Autre Prix de la librairie L'Autre Monde



Date de parution : 24/08/2023
ISBN : 978-2-38482-034-4
Format : 14,5 x 22 cm
Pages : 304
Prix : 22.00 €

Le Caire, années 1980. La vie bien rangée de Tarek est devenue un carcan. Jeune médecin ayant repris le cabinet médical de son père, il partage son existence entre un métier prenant et le quotidien familial où se côtoient une discrète femme aimante, une matriarche autoritaire follement éprise de la France, une sœur confidente et la domestique, gardienne des secrets familiaux. L’ouverture par Tarek d’un dispensaire dans le quartier défavorisé du Moqattam est une bouffée d’oxygène, une reconnexion nécessaire au sens de son travail. Jusqu’au jour où une surprenante amitié naît entre lui et un habitant du lieu, Ali, qu’il va prendre sous son aile. Comment celui qui n’a rien peut-il apporter autant à celui qui semble déjà tout avoir ? Un vent de liberté ne tarde pas à ébranler les certitudes de Tarek et bouleverse sa vie.

Premier roman servi par une écriture ciselée, empreint d’humour, de sensualité et de délicatesse, Ce que je sais de toi entraîne le lecteur dans la communauté levantine d’un Caire bouillonnant, depuis le règne de Nasser jusqu’aux années 2000. Au fil de dévoilements successifs distillés avec brio par une audacieuse narration, il décrit un clan déchiré, une société en pleine transformation, et le destin émouvant d’un homme en quête de sa vérité.

ISBN EPUB : 978-2-38482-035-1

EPUB, protection par filigrane
13.99 €

 « Ce premier roman sensible s'impose comme un incontournable de la rentrée d'automne. » Isabelle Lesniak, Les Echos

« Éric Chacour brosse avec délicatesse le portrait d’un être déchiré dans une société où règne la notion de « devoir » envers la communauté, la famille et la religion. Ses personnages sont attachants et sa narration est si maîtrisée que l’émotion, présente dès le début, ne cesse de grandir au fil du récit. Impossible de ne pas être bouleversé par ce livre incroyable. » Anne Michelet, Version Femina

« Un premier roman admirable à mettre entre toutes les mains. » David Lelait Helo, Prima

« Incroyablement maîtrisé. » Stéphanie Janicot, Notre Temps.

«  L’écrivain signe un premier roman d’une rare maîtrise, empreint de Sensualité et de délicatesse. Un vrai coup de cœur. » Candice Nedelec, Gala

« Un premier roman sensuel, délicat, politique. » Virginie Bloch-Lainé, Libération

« De Madame de La Fayette au Louis Aragon d’Aurélien, rares sont ceux qui, en littérature, parviennent à capter le brûlant sentiment du sursis, cette urgence à témoigner de l’amour empêché, de l’amour impossible. Éric Chacour est de ceux-là. » Solange Bied-Charreton, Marianne

« Bluffant. L’on pourrait aussi dire admirable, oui, on a rarement vu un premier roman aussi maîtrisé et emballant que celui d’Éric Chacour. » Marianne Payot, L’Express

« Un premier roman d’une douceur mélancolique, comme la version queer d’une mélopée d’Oum Kalthoum. » Elisabeth Philippe,  L’Obs

« L’écriture est tout simplement magnifique, presque d’un autre temps. On relit des phrases touchées par la grâce, qui claquent comme des aphorismes. » Mohammed Aïssaoui, Le Figaro 

« D’une plume sensible et sensuelle aux saveurs capiteuses, Éric Chacour, dans ce premier roman, peint un monde en mutation, la faillite d’un clan dont les femmes incarnent vaillamment la ­dignité qui n’abdique pas, le mystère, enfin, des blessures tapies dans un ­recoin, “emplacement oublié des ­cartes”. » Philippe-Jean Catinchi, Le Monde

« Ce que je sais de toi d’Éric Chacour se révèle comme l’un des plus beaux joyaux de cette rentrée littéraire. Ce premier roman d’une grande finesse est porté par une écriture subtile et une construction minutieuse, architecturée et originale. C’est un magnifique et bouleversant livre d’hommes sans qu’il ne ne soit question de virilité mâle. » Philippe Villard, La Tribune de Genève

« Éric Chacour nous éblouit avec un premier roman à la forme audacieuse, ancré dans la communauté levantine d’Égypte. À l’heure des tourments et de l’exil. » Marie Chaudey, La Vie

« Absolument fabuleux. Incroyable. » Gérard Collard, France 5

« Un enchantement. » Valérie Expert, Sud Radio

« Un premier roman d’une ampleur exceptionnelle. » 24heures

« Une vraie pépite. » La Voix du Nord

« Éric Chacour propose en cette rentrée littéraire un premier roman à l’écriture sensuelle et délicate. » Christophe Mangelle, La Fringale Culturelle

« Chacour fait mouche, grâce à la justesse des détails, un sens de l’ellipse et de la construction, sans oublier une langue très maîtrisée, tout en sensorialité. » Baptiste Liger, Lire

« Un sublime récit sur l’absence et la réconciliation. » Sandrine Bajos, Le Parisien

« Éric Chacour, fait preuve d’une rare maîtrise littéraire et stylistique. Au fil de la lecture Ce que je sais de toi se révèle un roman riche, foisonnant, envoûtant. Addictif. » Mohamed Berkani, FranceTV Info

« Un premier roman magnifique ». Gwenaelle Loaëc, Le Parisien Week-end

« Un premier roman puissant. » Blandine Hutin Mercier, La Montagne

« La plume d’Éric Chacour est gracieuse et poétique. »  Anne-Marie Revol, France Tv info

« Disons-le sans détour : Ce que je sais de toi est l’un des meilleurs romans des dernières années. » Samuel Larochelle, Fugues

« L’écho en est si puissant, sa construction si originale, qu’on se pince à constater que Chacour signe ici son premier roman. Cela rajoute à l’envoûtement. » Josée Boileau, Journal de Montréal

« Une maîtrise de la langue à laquelle certains auteurs ne parviennent qu’au terme d’un long chemin de croix, pétrie d’un phrasé velouté, suggestif, habile et touchant. » Sylvain Sarrazin, La Presse

« Il y a de ces premiers romans qui marquent les esprits – ce livre en fait partie. » Dominique Lemieux, Les Libraires

 « Un roman magnifique, une plongée dans le présent et le passé avec une poussée vers l’avenir peut-être où il est possible d’envisager la réconciliation. C’est brillant, touchant et humain. […] Étonnant et envoûtant comme une chanson de Dalida qui surgit de temps en temps pour nous emporter dans une mélodie où les souvenirs s’imposent, des moments qui ne s’effaceront jamais. Un premier roman ambitieux et magnifique. Un véritable conte des mille et une nuits. » Yvon Paré, Littérature du Québec