Camille, mon envolée

Sophie Daull


Feuilleter un extrait

Date de parution : 20/08/2015
ISBN : 978-2-84876-468-9
Format : 14.5 x 22 cm
Pages : 192
Prix : 16.00 €

Dans les semaines qui ont suivi la mort de sa fille Camille, 16 ans, emportée une veille de Noël après quatre jours d’une fièvre sidérante, Sophie Daull a commencé à écrire.
Écrire pour ne pas oublier Camille, son regard « franc, droit, lumineux », les moments de complicité, les engueulades, les fous rires ; l’après, le vide, l’organisation des adieux, les ados qu’il faut consoler, les autres dont les gestes apaisent… Écrire pour rester debout, pour vivre quelques heures chaque jour en compagnie de l’enfant disparue, pour endiguer le raz de marée des pensées menaçantes.
Loin d’être l’épanchement d’une mère endeuillée ou un mausolée – puisque l’humour n’y perd pas ses droits –, ce texte est le roman d’une résistance à l’insupportable, où l’agencement des mots tient lieu de programme de survie : « la fabrication d’un belvédère d’où Camille et moi pouvons encore,
radieuses, contempler le monde ».

« Dans les jours d’après, nous distribuerons tes soixante-dix-sept peluches, une par une ou deux par deux, à des fossés dans les campagnes, à des clairières, à des rochers. C’est joli, ces ours, ces lapins, ces petits chats abandonnés sur les tapis de mousse, prenant la pluie sous les marguerites. »

ISBN EPUB : 978-2-84876-469-6

EPUB, protection par filigrane
10.99 €

« La douleur et l’amour, surtout, inondent ces pages qui laissent une empreinte durable. » Nedjma Van Egmond, Le Parisien magazine

« Admirablement courageux, le livre est d’une rare pureté, d’une beauté qui, alors qu’on la croit totale, continue de s’intensifier. » E.L., Lire

« Il fallait le trouver, le ton, pour raconter par le menu, sans pathos ni apitoiement, l’agonie, inconcevable, en quatre brèves journées fiévreuses, de Camille, adolescente pleine de vie et de joie. » M.P., L'Express

« Le naturel, la tendresse, et parfois même l’humour, avec lequel elle s’exprime, sans rien cacher de ses pensées triviales ou cocasses – le choix de l’agence des pompes funèbres ne manque pas de saveur –, éloignent le lecteur de tout stérile apitoiement. Sophie Daull nous offre au contraire une version indiscutable de la dignité. » Laure Bazanty, La Croix

« Sans pathos mais avec beaucoup d’humour. Un texte qui vous étreint. » S.L., BIBA

« Un récit bouleversant, authentique, superbement écrit et, parfois même, drôle. » Muriel Faurat, Pélerin

« Rumeur unanime et admirative autour de ce texte splendide. » Anne Crignon, L’Obs

« D’emblée, ce livre courageux, déchirant, tenu par la dignité et la justesse, s’autorisant même la dérision, réapprend ce que vivre veut dire au lecteur submergé par l'émotion. » Valérie Marin La Meslée, Le Point

« Entre humour et désespoir, Sophie Daull livre un très beau récit, intelligemment équilibré, sincère pour ne rien masquer, mais sans prolongations abusives pour dire un ultime “adieu” à son enfant. » C. L., Le Télégramme

« Sophie Daull réussit, sans fausse note, une belle déclaration d’amour, d’humour même parfois, traduisant au mieux la complicité qui les unissait. Bouleversant. » Version femina

« Très remarqué par la critique, Camille, mon envolée marque la naissance d’un écrivain. » L’Alsace 

« Son livre est universel et bouleversant. Comédienne, elle ne s’interdit rien, sauf le pathos, le “sirop de deuil”. Une promesse faite à Camille, en hommage à sa joie. Elle a magnifiquement tenu parole. » S. J., L’Humanité

« Un livre bouleversant, à la beauté pure, qui prolonge la belle envolée en héroïne de papier. » Valérie Hernandez, La Gazette de Montpellier

Le Coin des livres

Un livre nécessaire, un livre béquille, pour ne pas oublier. Un texte très beau et très fort, porté par la grâce de l’écriture, extrêmement émouvant, mais sans pathos. Un premier roman bouleversant. Sophie Daull fait de Camille une héroïne littéraire qui vivra pour toujours à travers les lecteurs.

Françoise Gaucher & Nathalie Vigne

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Librairie Kleber

Très grand choc. Lu d'une traite et depuis ce livre m'habite et j'y pense tout le temps. Véritable livre, création totale et fulgurante après la mort de Camille. Comme un linceul. Le plus beau cadeau d'amour pour Camille, c'est ce texte. Cette fondation littéraire. Elle est devenue un personnage de la littérature et elle nous accompagnera longtemps.

François Wolfermann

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Vivement Dimanche

Dans une langue sobre qui sonne juste, Sophie Daull laisse passer son énergie, son humour, et cette force vive qui aide à traverser les plus dures épreuves. Un très beau livre qui nous touche au cœur.

Virginie Vigouroux

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Lettre écarlate

Face à la mort d’un enfant, on dit toujours qu’il n’y a pas de mots. Pourtant, Sophie Daull en a rempli des pages... Camille, je l’ai rencontrée le temps de cette lecture et j’en suis émue et ravie.

Géraldine Frognet

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Espace culturel Leclerc de Niort

Une énorme claque ! Dès le premier chapitre, on est emporté par l'écriture solaire de cette femme forte et digne. Son pari est réussi, Camille restera à jamais dans ma mémoire et dans celle de mes futurs lecteurs.

Céline Ménard

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Espace culturel Leclerc de Lisieux

Ce livre incroyablement bouleversant est un raz de marée d’émotions. L’hommage est lumineux, les mots choisis serrent la gorge, brisent le cœur et donnent envie d’embrasser les vivants tant que le pire les épargne. Il y a des livres qui ont un écho que d’autres n’ont pas, le livre de Sophie Daull est de ceux-là.

Marie Bottet

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Librairie Jonas

Écrire pour rester debout, pour survivre et accepter l'inacceptable, pour continuer à avancer, pour faire vivre l'enfant disparu et dépasser le réel. C'est ce que fait Sophie Daull à travers cette lettre pleine de vie à sa fille Camille, 16 ans, emportée une veille de Noël. Ce roman est un beau roman d'amour, un texte touchant de résistance à l'insupportable. Merci Sophie Daull.

Audrey Andriot

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Cultura Chambray-lès-Tours

Un texte touchant et magnifique, l'émotion est palpable dans chaque ligne, il y a beaucoup de dignité et de courage qui transpire dans ce magnifique texte. Malgré la lourdeur du sujet, nous n'avons en aucun cas un sentiment de malaise mais bien au contraire un infini respect.

David Goulois

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Librairie Lamartine

Comment continuer après la mort brutale et inexplicable de son enfant ? Plus qu'un simple récit personnel, Sophie Daull livre un texte où l'écriture trace un chemin de vie. Camille devient, grâce aux mots,  un « être de papier ». Bouleversant et lumineux !

Béatrice Putégnat

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Librairie Delamain

Un journal de deuil terrible, qui nous fait passer par des émotions très fortes et contradictoires, qui dérange autant qu'il marque. Très fort.

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


FNAC Grenoble - Grand Place

Sophie Daull nous raconte comment sa fille Camille a été emportée en 4 jours à cause d'une forte fièvre. C'est un roman d'amour d'une mère à sa fille partie bien trop tôt. Elle s'adresse à elle, en retraçant l'horreur de ces quelques jours et l'après... C'est un livre qui m'a bouleversée, lisez-le pour Camille....

Sandrine 

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


FNAC Nantes

Camille, fille de l'auteure, est foudroyée par une bactérie en plein Noël 2013. La comédienne livre un texte exutoire, habilement construit, décrivant les derniers jours de l'adolescente, et les quelques mois qui ont suivi sa mort. Ce récit, loin d'être larmoyant, reste ancré en vous longtemps après sa lecture.

Marie-Andrée

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


FNAC Montpellier

Ce récit est une magnifique déclaration d'amour d'une mère à sa fille unique emportée brutalement par une méchante bactérie à 16 ans. Sous la plume de Sophie Daull les mots deviennent refuge et se font sanctuaire. Extrêmement poignant. Un texte d'une grande beauté.

Dominique

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Le Libr'air

Lire ce livre bouleversant c’est toucher l’autre dans son essentielle intimité. Le récit de Sophie Daull est comme une lettre adressée à sa fille unique âgée de 16 ans, emportée brutalement par une méchante bactérie. Cette mère qui traverse cette épouvantable épreuve, écrit pour survivre et ne pas oublier les détails des derniers jours. Elle fait vivre sa fille à travers cette œuvre littéraire,  écrite avec beaucoup de justesse et  de grâce. Nous devons un infini respect à cette écrivain. Un véritable coup de cœur…

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Librairie Fontaine Passy

La jeune Camille, 16 ans, vient de succomber à une fièvre fulgurante de quatre jours. Face à cette perte immense que rien ne soulage, Sophie Daull, la mère et aussi l'auteur du livre, ressent immédiatement le besoin d'écrire. Écrire le martyre de cette fille chérie qui jusqu'à la fin garde force et humour. Écrire l’incompréhension d'une mère face à un monde médical froid et absent. Décrire le parcours terre à terre du deuil entre procédures administratives et funéraires. Sophie Daull s’efforce de raconter l'indicible, l'inexplicable, la fatalité, le vide immense d'une perte irrémédiable. Un livre pansement, un testament qu'on ressent comme un acte d'amour infini. Un livre qui nous serre le cœur. Tragiquement superbe.

Lucie A.

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Le Passage Culturel

A la mort brutale, profondément injuste et incompréhensible de sa fille, Sophie Daull noircit frénétiquement les pages d'un petit carnet noir pour ne rien oublier de cette jeune fille, ses éclats de rire, de vie; et pour encore quelques jours, avant de lui dire un dernier au-revoir, continuer à la faire vivre à ses côtés.
Un récit bouleversant où l'écriture permet de rester debout.

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Librairie Les Arpenteurs

Ce livre on l’a ouvert juste pour regarder. Mais il vous happe au plus profond et se lit alors d’une traite sans reprendre sa respiration. Ce n’est pas le premier texte sur la mort d’un enfant et pourtant il se révèle à la fois singulier et universel. C’est toute sa force. D’une force inouïe, à tous les niveaux.

Valérie Michel-Villaz

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Comme un roman

Pudiquement, Sophie Daull écrit un roman sur la mort de son enfant et sur l’après, et fait part d’une grande humanité. On a les larmes aux yeux mais aussi le sourire. Vivifiant ! 

Olivier Gallais

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Espace Culturel de Saint-Malo

Écrire pour ne pas oublier, écrire pour rester debout. Sophie Daull nous livre un récit magnifique, fort et bouleversant tout en n'étant pas dénué d'humour, sur la résistance à l'insupportable, la perte d'un enfant.

Linda

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Espace Culturel d'Etalondes

C'est poignant, un récit très pudique, déchirant et parfois drôle.

Catherine

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Espace Culturel de Cherré

Émue, touchée, les larmes ne m’ont pas quittée un instant au cours de la lecture de cet hommage à Camille. Tout simplement magnifique.

Aurélie

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Espace Culturel de Rochefort

Ce récit m'a émue aux larmes. À la fois poignant, d'une grande sincérité mais aussi avec des notes d'humour dans cet univers douloureux du deuil. À chaque page tournée, Camille continue d'exister, de briller.

Céline

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


La Procure

À la lecture de ce très beau premier roman, on est tout de suite submergé par l’amour de cette mère pour sa fille morte à seize ans juste avant Noël. Elle y tient le journal de tout ce qui s’est passé pendant les quatre jours de fièvre et ce qui a suivi sa mort. C’est juste, sans larmoiements. C’est fulgurant !

Marie-Joseph Biziou

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Le Grain des Mots

La lettre d’une mère à sa fille absurdement disparue, dans une langue sobre, juste, sans pathos, pleine d’énergie et non dénuée d’humour, pour dire sans rien trahir ce qu’a été son amour. Un talent manifeste dans ce récit qui n’est pas un livre de deuil comme les autres et témoigne avec force et sensibilité de la nécessité de résister à l’insupportable.

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Librairie Millepages

Au fil de ce premier roman profondément intimiste, Sophie Daull nous raconte l'insoutenable.
Le choix de l'écrit s'impose à elle. Coucher sur papier sa douleur, comme pour mieux s'en dévêtir et la laisser prendre corps dans la tête du lecteur.
Tel un fluide qui passerait de nos yeux à sa plume, on aimerait que se produise une alchimie qui la ferait exister sans cette souffrance.
Sophie, sa tragédie, la perte de sa fille, Sophie, que l'on voudrait serrer dans nos bras pour lui dire « ça va aller Sophie » et ainsi insuffler dans son corps de mère endeuillée l'énergie de la vie qui doit continuer. 

Brindha Seethanen

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Du même auteur