• Librairie Coiffard

    7-8, rue de la Fosse
    44000 Nantes

    Site internet

Recherche

Tapez le nom de la librairie recherchée


Liste des ibrairies

les librairies classées par département


Librairie Coiffard

  • Un jour, tu raconteras cette histoire

    Joyce Maynard

    Touchante, bouleversante même, Joyce Maynard nous rappelle combien la vie n'épargne rien ni personne. Mais grâce à son écriture singulière, à sa personnalité remarquable tout autant par sa force que par ses faiblesses, elle nous confie que si la vie est rude, elle est aussi pleine de joies. Un récit d'une grande force.

    Frédérique

  • De si bons amis

    Joyce Maynard

    À sa manière bien particulière, faite de tendresse et de compréhension pour les êtres humains, Joyce Maynard nous emmène, dans ce nouveau roman, dans un monde de relations troubles et équivoques.
    Helen a perdu la garde de son petit garçon, à la suite de son problème d'alcoolisme. Quand elle rencontre Ava et Swift, couple solaire, richissime et excentrique, qui deviennent vite ses "meilleurs" amis, sa vie jusque là terne et sans grand espoir retrouve couleurs et paillettes. Mais les apparences sont parfois trompeuses et on ne connait jamais des autres que l'histoire qu'ils en racontent.
    Joyce Maynard a écrit là un roman captivant, où la tension monte crescendo là où on ne l'attend pas. On y retrouve son talent d'écriture, ses sujets chers et tout ce qui fait qu'un roman d'elle est toujours un enchantement.
     
    Frédérique Garcia 

     

  • On va revoir les étoiles

    Emmanuel Sérot

    Vous souvenez-vous de cette énigme du Sphinx posée à Oedipe? 
    « Quel être, pourvu d’une seule voix, a d’abord quatre jambes le matin, puis deux jambes le midi, et trois jambes le soir? »
    Il se trouve qu'Œdipe trouva la solution : il s’agissait de l’homme. De fait, lorsqu’il est enfant, il a quatre jambes, car il se déplace à quatre pattes ; adulte, il marche sur deux jambes ; quand il est vieux, il a trois jambes, lorsqu’il s’appuie sur son bâton.  
    C'est de vieillesse et d'enfance, de souvenirs un peu nostalgiques et de joies simples puisées dans la réalité de la vie dont il est question dans ce récit tendre et délicat. Emmanuel Sérot s'empare d'un sujet universel : celui d'un homme qui, au mitan de sa vie, jette un regard en arrière sur ces matins que furent l'enfance, tout en observant le crépuscule envahir doucement ses parents. 
    Un jour, Emmanuel Sérot doit faire le choix douloureux mais nécessaire de placer ses propres parents en EHPAD. Au fil de ses visites, il nous convie à partager ce chemin sans jamais tomber dans le pathos. Une grande lumière se dégage de ce texte émouvant, délicat et finalement presque réconfortant. Et sachez-le, la mort aurait pu la faire vaciller, mais cette flamme qui éclaire tout : c'est une flamme d'amour et de vie.
    Stéphanie Hanet